Droit à l'alimentation dans les pays du Sud

Genève, capitale des droits humains et ville d’accueil privilégiée par les organisations internationales et non-gouvernementales, offre parallèlement un cadre propice aux actrices de la finance et du négoce international de matières premières.
De cette dualité naît la question de la cohérence des diverses activités menées à Genève, en particulier quant à leur impact
sur le droit à l’alimentation dans les pays du Sud, et du besoin ou non d’intervenir pour réduire les éventuelles contradictions entre ces activités.