Souveraineté alimentaire: agir aujourd'hui pour bien manger demain

 

«Si nous sommes ce que nous mangeons, pourquoi ne pas manger sainement?», «Ce qu'on ne paie pas ici, quelqu'un en fait les frais ailleurs!», «On ne joue pas avec la nourriture, ce n'est pas une marchandise mais un besoin vital». Portée par une large coalition d’ONG, d’organisations paysannes ou de consommatrices et consommateurs, l’exposition itinérante «Agir aujourd’hui pour bien manger demain» a été inaugurée à la Foire Bio Agricole de Moudon, vendredi 11 mai 2017. Sur 26 panneaux, elle sensibilise le public aux enjeux de l’agriculture et de l’alimentation, par des regards croisés et des exemples concrets dans les pays du Sud comme en Suisse.

L'exposition sillonnera la Suisse romande. Elle s'arrêtera prochainement à Genève et Lausanne. Elle pourra également se visiter smartphone en main (des QR codes permettant d'accéder aux textes du catalogue de l'exposition apparaissent sur chaque panneau). Des jeux et des animations pour les enfants seront organisées sur place; elles seront également mises à disposition des classes de la région. 

 



A la base de la notion de souveraineté alimentaire, il y a le droit de choisir ce que nous mangeons. Il s’agit de pouvoir se prononcer sur les politiques agricole et alimentaire qui nous concernent. Favoriser un système alimentaire local durable, une agriculture rémunératrice pratiquée dans des conditions de travail dignes et qui ne nuise pas aux autres pays.

La solidarité est la clef de voûte de la souveraineté alimentaire. Impossible de se focaliser uniquement sur la Suisse dans un monde globalisé, où ce qui se trouve dans notre assiette a des conséquences non seulement sur les générations à venir, mais également sur des populations géographiquement éloignées.

L’exposition veut informer et donner des outils de réflexion sur ce qu’implique concrètement la souveraineté alimentaire, ainsi que sur les interdépendances entre les problèmes rencontrés au Nord et au Sud. Elle présente aussi des solutions alternatives positives, viables et pérennes à tous les niveaux, par exemple comment agir sur ces réalités par son alimentation.

 



L’exposition est un projet commun d’une coalition d’organisations de la société civile, membres de l’Alliance pour la souveraineté alimentaire, de la Fedevaco et de la Plateforme souveraineté alimentaire de la FGC. Elle a bénéficié de l’appui technique de la Commission internationale d’Uniterre et de E-Changer.



«La souveraineté alimentaire – contrairement à la sécurité alimentaire – implique la notion de qualité, on parle du droit à une alimentation saine. Et du droit de décider.»

Fatou B., paysanne sénégalaise


Informations supplémentaires et dates des expositions : expo.souverainetealimentaire.org

 

 

Crédits photos: ©FGC