Objectifs de développement durable: la Suisse à la peine

Le gouvernement suisse a publié, le 20 juin 2018, son premier rapport national sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et ses 17 Objectifs de développement durable (ODD). Le document sera présenté en juillet à New York, dans le cadre du Forum de haut niveau des Nations unies. D’abord paru sous forme édulcorée et très raccourcie, l'état des lieux complet a finalement été mis en ligne, sous l’impulsion des ONG et d’une commission parlementaire.

Regroupant 40 faîtières et organisations de la société civile, la Plateforme Agenda 2030 a présenté son propre rapport La Suisse a-t-elle un développement durable?, le 3 juillet dernier. Pour éliminer la pauvreté, stabiliser le climat, produire et consommer en préservant les ressources, notre pays doit passer la vitesse supérieure, avec les 192 Etats qui ont aussi souscrit à l’accord mondial de 2015.

Le FEDERESO participe à la Plateforme Agenda 2030 et son porte-parole, Pierre Zwahlen, est membre du comité national.

 

La conférence de presse de la Plateforme Agenda 2030, à Berne le 3 juillet 2018.


 
L’Agenda 2030 de l’ONU et les 17 Objectifs de développement durable (ODD) ont été reconnus en 2015, par tous les Etats, comme étant le nouveau cadre universel de référence pour transformer le monde. Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 ne s’adresse pas seulement aux pays en déve­loppement. Il confère des devoirs à l'ensemble des Etats, y compris les pays du Nord, comme la Suisse. En outre, l'Agenda 2030 contient les trois dimensions du développement durable : le social, l’environnement et l’économie. L'Agenda 2030 définit celui-ci comme un défi global qui ne peut pas être adressé isolément.

Onze recommandations des ONG

Le rapport de plus de 80 pages de la Plateforme Agenda 2030 contient 11 recommandations pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030. En plus du respect des limites de la planète et des droits humains, la Plateforme exige notamment assez de ressources pour la mise en œuvre, un ancrage institutionnel important de l’Agenda 2030 au sein de l’administration fédérale, l’orientation des plans de législature vers l’Agenda 2030 et le renforcement de la cohérence politique pour le développement durable.
 
Avec la publication de ce rapport, la Plateforme Agenda 2030 a fait sa première apparition publique. Les 40 organisations de la société civile suisse qui en font partie s’engagent dans les secteurs de la coopération au développement, des droits du travail et des droits humains, de la protection de l’environnement, du genre, de la paix et de l’économie durable.