Les semences en exposition de photos: vernissage à Semences du pays

Le vernissage de l'exposition « Semenciers, semencières – Au Nord et au Sud, un artisanat du vivant » s'est déroulé samedi 5 juin, sur le domaine de Belle-Idée, à Chêne-Bourg, où les photos sont à voir jusqu'au 26 juin 2021. Composée d’images d’artisan·nes semencier·ères réalisées par les photographes Elisa Larvego, Christian Lutz et Serge Boulaz, l'exposition constitue un véritable plaidoyer du rapport à la nourriture, au Sud comme au Nord.

L'exposition est proposée par les associations Les Jardins de Cocagne - Solidarité Nord et Sud et Semences de pays, toutes deux engagées pour défendre une agriculture paysanne forte et un enrichissement de la qualité et de la diversité dans nos assiettes. Elle a bénéficié du soutien de la FGC.

 

L'exposition installée à Semences du pays (Serres de Belle-Idée). ©FGC 

 

Plaidoyer pour la préservation de la biodiversité

Pour ouvrir le vernissage de l'exposition, Maria Jesus Alonso Lormand, directrice du Service de la solidarité internationale (SSI) du Canton de Genève, a rappelé que «l'agriculture reste au coeur de l'activité économique de nombreux pays à faible revenu, représentant 60,4% des emplois et contribuant jusqu'à deux-tiers du produit intérieur brut de certains pays». «En raison du Covid-19, ce secteur est menacé par la perte d'emplois et de moyens de subsistance en raison de perturbations à long terme du niveau d'activité et des chaînes d'approvisionnement, qui auront des conséquences très lourdes sur le taux de pauvreté dans les zones rurales», a-t-elle poursuivi. 

 

     

Maria Jesus Alonso Lormand, directrice du Service de la solidarité internationale, et le conseiller administratif Alfonso Gomez. ©FGC

 

Dans son allocution, Alfonso Gomez, conseiller administratif de la Ville de Genève en charge des Finances, de l'environnement et du logement, a salué une exposition qui «informe autant qu’elle interroge sur notre rapport à l’alimentation, et constitue un vibrant plaidoyer pour la préservation de notre biodiversité». Aujourd'hui, «la diversité alimentaire est en danger» et «les paysannes et paysans sont de plus en plus dépendants de leurs achats de semence» a-t-il poursuivi. «Cette uniformisation au niveau planétaire conduit à une diminution préoccupante de la diversité des cultures destinées à l’alimentation. Ainsi, selon la FAO, sur plus de 6000 plantes cultivées dans l’histoire à des fins alimentaires, seules 200 contribuent aujourd’hui à garnir nos assiettes. Et seules neuf d’entre elles représentent les deux-tiers de la production agricole. Or, avec l’accélération du changement climatique, une agriculture diversifiée est plus que jamais nécessaire pour garantir la sécurité alimentaire de toutes les régions du monde.»

Une autre voie, celle de l'agroécologie

De son côté, Catherine Schümperli Younossian, secrétaire générale de la FGC, a estimé qu'une autre voie est possible, «celle de l’agroécologie et de la promotion de la souveraineté alimentaire, largement soutenue par la FGC. Par le biais de la Plateforme souveraineté alimentaire, qui regroupe une quinzaine de nos organisations membres, dont Jardin de Cocagne - Solidarité Nord et Sud, cette approche est au cœur des actions de projets menés sur le terrain».

Elle a souligné qu'en juin 2019, l’Assemblée générale de la FGC a adopté une Déclaration en faveur de la souveraineté alimentaire. La Fédération et ses membres s’y engagent à promouvoir, dans la conduite de leurs activités et projets, huit principes, faisant partie intégrante de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant en zones rurales.

 

         

 Catherine Schümperli Younossian, secrétaire générale de la FGC, et le photographe Serge Boulaz. ©FGC

 

Enfin, le photographe Serge Boulaz, a rappelé que «Les Jardins de Cocagne Solidarité Nord et Sud soutiennent des projets dans le bassin du fleuve Sénégal depuis plus de 40 ans». Il a expliqué que «les photographies sont autant de regards singuliers sur l’artisanat semencier et les personnes qui le font vivre et évoluer. Les textes, à la fois informatifs et engagés, rassemblent de nombreux témoignages pour mieux comprendre les enjeux des semences et de l’artisanat semencier».

«L'exposition parle aussi de notre autonomie, de la notion de souveraineté alimentaire, de la défense de la biodiversité et du respect de la terre, de l’importance du parcours entre la fourche et la fourchette, des semenciers et semencières qui s’engagent, et de comment nous pouvons chacune et chacun être responsable, engagé·e, acteur et actrice du monde pour nous-mêmes, et pour nos enfants», a-t-il ajouté, avant de céder la parole pour les mots de conclusion à Jean-Luc Boesiger, conseiller administratif de Chêne-Bourg, dont le grand-père cultivait la terre.

 

Arrosage des planches de pépinière d’oignons à Doundé (Sénégal). © Serge Boulaz

 

L'installation est composée d'une quarantaine d’images et une dizaine de panneaux explicatifs présentent le travail de la nouvelle génération de l’artisanat semencier, avec un parti-pris artistique original. Elisa Larvego, Christian Lutz et Serge Boulaz sont allé·es à la rencontre de celles et ceux qui œuvrent dans les champs et les serres en Suisse, en France voisine et au Sénégal.

 

 Récolte de graines (Sativa, Rheinau, Suisse). © Elisa Larvego

 

Informations pratiques

> Exposition gratuite et ouverte au public du 7 au 26 juin 2021.

> Du lundi au jeudi et le samedi de 10h. à 18h.

> Adresse: Semences de Pays (Serres de Belle-Idée), Chemin du Petit-Bel-Air 2, 1225 Chêne-Bourg

> Accès: par les TPG, arrêt Petit Bel-Air (bus 1, 9 31, 34, 38). En voiture: parking de Belle-Idée (gratuité durant 60 min.)

 

L'exposition en tournée:

L'exposition sera ensuite visible dans d'autres lieux:

> Du 29 juin au 22 juillet 2021: Esplanade de l’Ecoquartier des Vergers, 1217 Meyrin.

> Du 22 juillet au 20 août 2021: Esplanade devant la piscine de Vernier.

> Du 20 août au 6 septembre 2021: Place du 150e, 1213 Onex.

 

Infos complètes sur le site de l'expo.

 

Graines de betterave tombées au sol (Semences de pays, Chêne-Bourg). © Christian Lutz