Atelier sur les outils de la lutte contre la corruption et les malversations dans la coopération au développement

Date: 
30.06.2015
Lieu: 
FGC, rue Amat 6, 1202 Genève

Comment lutter contre la corruption et les malversations? Quels sont les outils à disposition dans la pratique ? 

Afin de répondre à ces questions, la Fédération Genevoise de Coopération (FGC), dans le cadre du programme partage des savoirs,  propose un atelier à la fois théorique et pratique sur la question de la lutte contre la corruption
 
En effet, dans le cadre de leur travail toute association peut être exposée à un risque de corruption, car celle-ci, étant à la fois une des causes et des conséquences de la pauvreté, est omniprésente dans la coopération au développement. Cette thématique est souvent difficile à aborder et dans la pratique les praticiens-nnes du développement se retrouvent ainsi souvent démuni-e-s face à des situations critiques.

Pour la FGC, il est donc indispensable de réfléchir sur des outils pour lutter contre la corruption et de permettre aux associations membres de renforcer leurs compétences en matière de gestion des risques. Il s’agit aussi de favoriser des échanges dans un climat de confiance autour des expériences vécues et briser le tabou autour du thème de la corruption.

A travers une approche basée sur les outils et les méthodes développés par Transparency International, mais aussi  sur l’échange d’expériences entre associations membres,  cet atelier a pour objectif de contribuer à l’amélioration des instruments propres à chaque structure et de dégager des leçons apprises susceptibles d’être partagées au sein de la fédération.


Qui : François Mercier (Action de Carême), en collaboration avec Transparency International / Les membres de la FGC et du Federeseau

Quand : 30.06.2105 de 16h00 à 19h00

Combien : Participation libre

Comment: Sur inscription, par mail à michaela.buschi@fgc.ch

Ou : FGC Genève

Objectifs de l'atelier:
- Renforcer les capacités des associations dans la lutte contre la corruption et la malversation.
- Contribuer à l’intégration d’outils de lutte contre la corruption au sein des associations.
- Partager des expériences et des leçons apprises au sein du Federeseau