[ FILMAR ] Le Prix du public attribué au film chilien «Un lugar llamado dignidad»

Le 24e festival FILMAR en América latina s'est terminé dimanche 27 novembre 2022 par la remise du Prix du public et du Prix du Jury des jeunes.

> Dans la section Focus Sud, le Prix du public a été décerné au film Un lugar llamado dignidad, du réaliseur chilien Matias Rojas Valencia, montré en avant-première suisse à FILMAR.

Le film se déroule dans le sud du Chili, en 1989, à la fin de la dictature de Pinochet. Il propose un travail de mémoire basé sur des faits réels, qui se sont poursuivis dans l’impunité jusqu’en 2010. Il illustre ainsi le rôle majeur que joue le cinéma pour mettre en lumière et rendre justice à des événements historiques tragiques.

Le film suit le parcours de Pablo, un garçon de 12 ans, fils d’une mère célibataire travailleuse agricole, qui reçoit une bourse pour aller étudier dans une colonie allemande isolée et sectaire. Ce lieu qui aurait dû permettre à Pablo de réaliser ses rêves de formation et d’accession à une vie meilleure se révèle être une prison à ciel ouvert, dirigée de main de fer par un ancien militaire de la Wehrmacht où s’enchaînent travail forcé, humiliations et mauvais traitements, abus psychiques, physiques et sexuels, tentatives de contrôle des esprits et obsession de la surveillance. Sous couvert de valeurs chrétiennes, de bienfaisance et d'éducation, cette dictature dans la dictature a aussi servi de centre de détention et de torture d'opposants politiques.

À travers les yeux de Pablo, à travers son indépendance d’esprit, le film est néanmoins porteur d’espoir : il montre l’irréductible volonté de résistance et la libération possible face aux systèmes totalitaires.

 

 

> Dans la section Opera Prima, le Prix du Jury des jeunes a consacré Amparo, le premier long-métrage du cinéaste colombien Simón Mesa Soto. Ce film relate l'histoire d'une mère célibataire, issue des classes modestes de Medellin, qui met tout en oeuvre pour délivrer son fils de 18 ans, enrôlé de force dans l'armée colombienne en 1998. Sans emploi, ni diplôme, il représente une recrue idéale pour combattre en première ligne.

Trois thèmes forts traversent cette oeuvre: les violences de genre et les abus dont les femmes vulnérables sont les victimes, la corruption qui gangrène les autorités du pays et la guerre civile dans laquelle les enfants des classes les plus pauvres sont enrôlés.

 

 

Prix co-financé par la FGC, emp'ACT et Traditions pour demain

La FGC cofinance le Prix du public, d’une valeur de 4000 francs, avec deux de ces organisations membres: emp’ACT (anciennement Genève Tiers-Monde) et Traditions pour Demain. Quatre autres membres de la FGC cofinancent le Prix du jury des jeunes: E-CHANGER, Eirene Suisse, SWISSAID Genève et Terre des Hommes Suisse.

Cette année, le Festival FILMAR a connu un fort succès: il a attiré plus de 20 000 spectateur·trice·s, battant ainsi son record de fréquentation annuelle. Une programmation entièrement en salle avec 66 films, dont 25 avant-premières suisses, venus de 18 pays. La 24e édition s’est tenue du 18 au 27 novembre 2022 à Genève et dans les communes.